home home2 home3 newspaper pencil quill image camera headphones music play film connection book books cart coin-dollar coin-euro coin-pound coin-yen credit-card lifebuoy phone phone-hang-up envelop pushpin location location2 printer display laptop mobile mobile2 tablet tv download upload user users user-plus user-minus user-check user-tie quotes-left quotes-right spinner search zoom-in zoom-out lock unlocked wrench cog cogs pie-chart stats-dots stats-bars trophy gift hammer2 bin switch eye star-empty star-full heart plus minus checkmark play3 share2 google-plus2 google-plus3 facebook2 instagram twitter rss2 youtube youtube2 wordpress joomla tux appleinc windows skype paypal

Un navigateur internet avec des fonctions de protection de la vie privée

Emblème du navigateur internet IceCat

Si ce n'était qu'une question de logo, entre un chat bleu et un panda rouge, je n'aurais pas pris la peine d'écrire cet article.
Mais plus que de libérer complètement le code source, IceCat inclut surtout une protection accrue de la liberté de l'utilisateur.

En effet, comme est expliqué en anglais sur la page du site de la GNU consacrée à ce logiciel libre, IceCat bloque systématiquement tous les sites internet cherchant à bluffer le navigateur afin de conserver des cookies (pour généralement espionner les clics) et donc se jouer de la liberté de l'utilisateur, car du coup l'option "effacer les traces de navigation" devient inefficace.

Je ne m'étendrai pas trop sur les moyens que ces sites "frauduleux" utilisent pour arriver à cela. Le fait est que ça existe et que cela me suffit pour vous vanter les mérites de ce logiciel et une fois encore de l'importance de la GNU et des logiciels libres.

En outre IceCat utilise Tor désormais en mode "navigation privée".

Voici quelques exemple de ce qu'IceCat empêche :

  • Image taille-zero

    Certains sites se réfèrent à une taille-zéro d'images (depuis un autre domaine) pour garder la trace des cookies. Lorsque IceCat détecte ce mécanisme, il bloque les cookies du site hébergeant le fichier image de taille nulle.
  • Redirection masquée

    D'autres sites réécrivent le nom de domaine hôte dans des liens redirigeant l'utilisateur vers un autre site, principalement pour l'espionner. Lorsque ceci est détecté, IceCat affiche un message avertissant l'utilisateur.
  • Https

    IceCat inclue une extension rendant votre navigation plus sûre, cryptant vos communications en https avec de nombreux sites majeurs.
  • Le piège JavaScript

    1. Certains sites utilisent le langage JavaScript (dont le nom officiel est ECMAscript) pour des programmes non libres, le programme LibreJS, un module complémentaire d'IceCat (ainsi que de IceWeasel et Firefox), détecte le code JavaScript non libre dans les pages web que vous visitez et le bloque. Source : Gnu.org - le piège JavaScript.

    2. J'ai aussi constaté qu'IceCat désactivait Javascript par défaut lors de son installation, pour l'activer voir : www.enable-javascript.com

  • Bloquer les espions

    Basé sur Adblock Plus, SpyBlock est une fonction qui bloque les traqueurs en mode de navigation normale et toutes les demandes de tierces parties en mode de navigation privée.

I - Installer IceCat sous Ubuntu

Voir (en anglais) le post N° 4, ici : https://askubuntu.com/questions/817676/how-to-install-ice-cat-on-ubuntu-16-04

Vous pourrez alors profiter d'IceCat couplé à Tor en mode de navigation privée !
Je vous conseille à ce sujet, d'ajouter comme dans la capture d'écran ci-dessous (à l'aide d'un cliqué-déposé depuis le menu "Customise") l'icône "New Private Windows".

Navigateur IceCat couplé à Tor

En cochant dans les préférences la case "Always use private browsing mode" Tor n'est pas activé, votre anonymat peut être compromis.

Pour vraiment profiter d'IceCat couplé à Tor, vous devez utilisez le mode de navigation privée en passant par l'icône comme expliqué ci-dessus ou par la combinaison de touche [Ctrl+Maj+P], vous verrez alors un petit masque violet Icône violette de navigation anonyme et privée en haut à gauche des onglets d'IceCat.

II - Alternative

Pour assurer votre anonymat vous pouvez également créer une clé USB avec Tails qui embarque nativement le navigateur Tor Browser, pratique et efficace !

III - Surveiller la montée en version d'IceCat

Visitez de temps à autres https://ftp.gnu.org/gnu/gnuzilla/, pour voir si une nouvelle version est disponible.

IV - Version mobile pour Android

Une version d'IceCat pour smartphone existe aussi, disponible avec le client F-Droid, plus d'infos : directory.fsf.org/wiki/IceCatMobile.

V - Archive

Les explications ci-dessous sont données pour ceux qui auraient installé IceCat sous Ubuntu avec les ppa de Trisquel, ce que je déconseille absolument !

A/ Installer IceCat sous Ubuntu par les ppa de Trisquel (vivement déconseillé)

L'installation par la méthode ci-dessous présente en effet deux inconvénients :

  • La mise à jour d'Ubuntu pourra être bloquée, il faudra alors, pour la débloquer, supprimer le dépôt trisquel/ toutatis ;
  • Du coup les mises à jour d'IceCat ne seront plus signalées.

Vous désirez vraiment, ou avez malgré cela, installé IceCat ce cette manière ?
Comme sous Ubuntu le dépôt d'IceCat n'est plus maintenu, certains vous "conseillent" d'ajoutez un ppa puis de lancer la mise à jour, via ces lignes de commande :

sudo apt-add-repository "deb http://mirror.fsf.org/trisquel/ toutatis-updates main"

sudo apt-get update

sudo apt-get install icecat

B/ Débloquer la mise à jour des paquets d'Ubuntu

Mais après l'ajout du paquet "trisquel/ toutatis-updates" la prochaine fois que des mises à jour d'Ubuntu seront à faire, si vous essayez de les lancer, vous obtiendrez le message "Nécessite l'installation de paquets non vérifiés: Cette action nécessitera l'installation de paquets depuis des dépôts non authentifiés" et ne pourrez pas mettre à jour Ubuntu. Si à ce moment vous lancez cette commande dans un terminal  :

sudo apt-get update

Vous aurez pour réponse : "Erreur de GPG : http://mirror.fsf.org toutatis-updates InRelease : Les signatures suivantes n'ont pas pu être vérifiées car la clé publique n'est pas disponible : NO_PUBKEY ....". Il vous faut donc retirer le paquet "deb http://mirror.fsf.org/trisquel/ toutatis-updates main" de la liste de vos logiciels.

  1. Rendez-vous donc dans Paramètres > Logiciels et mise à jour > Autres logiciels > décochez la ligne ou figure "toutatis-updates", puis cliquez sur "Enlevez".
    Vous pourrez alors mettre à jour Ubuntu normalement.

  2. Profitez-en pour désinstaller IceCat via Synaptic.

Vous avez aimé cet article, partagez-le !

 
       

Logo des hirondelles du net

Quand les gens sont de mon avis, j'ai toujours le sentiment que je dois avoir tort