home home2 home3 newspaper pencil quill image camera headphones music play film connection book books cart coin-dollar coin-euro coin-pound coin-yen credit-card lifebuoy phone phone-hang-up envelop pushpin location location2 printer display laptop mobile mobile2 tablet tv download upload user users user-plus user-minus user-check user-tie quotes-left quotes-right spinner search zoom-in zoom-out lock unlocked wrench cog cogs pie-chart stats-dots stats-bars trophy gift hammer2 bin switch eye star-empty star-full heart plus minus checkmark play3 share2 google-plus2 google-plus3 facebook2 instagram twitter rss2 youtube youtube2 wordpress joomla tux appleinc windows skype paypal

noyé

Noyer le poison (pour couler l'individu ?)

Date de publication :

Depuis l'arrivée de Windows 10 on peut lire toutes sortes d'inepties sur le web au sujet des "paramètres de confidentialité" et de violation de la vie privée. Mais lire que Microsoft n'aurait pas dû rendre ces paramètres aussi visibles et donner aux utilisateurs la possibilité de les désactiver "facilement" m'a plutôt rendu perplexe.

Alors non, je ne suis pas en train de prendre la défense de Microsoft, mais il faut bien reconnaître que le choix de cette transparence (toute relative) est plutôt positif, surtout quand on sait que l'accès à ces paramètres est difficile (et dans certains cas impossible) chez Apple, Google, Facebook, Amazon, Twitter et autres grands acteurs du Cloud.

Pour certains ce manque de confidentialité serait le "prix à payer" pour bénéficier de fonctionnalités "cool" (reconnaissance vocale, sauvegarde de carnet d'adresses, agenda synchronisé sur tous nos appareils, etc.), pour d'autres, c'est surtout un moyen de violer leur vie privée et de les enfermer dans leurs habitudes de consommation et leur diaspora (si tant est qu'elle existe). En effet, plus vous chercher des infos sur les nouilles, moins on vous donnera d'infos sur les légumes. C'est une métaphore, mais changer "nouilles" par "foulard" et suivant les datas que ces grands du web ont sur vous, vous serez ici dirigé vers des hijabs, là vers des étoles de chez Dior. Petit à petit sans s'en rendre compte, on passe à côté d'autres points de vue et d'autres formes de pensées.

Pour revenir au sujet qui m'a fait prendre la plume, ces inepties m'ont replongées dans un article écrit par Richard Stallman : Pourquoi l'« open source » passe à coté du problème que soulève le logiciel libre ; toujours la même méthode : noyer le poison.

Dans cet article de référence que je vous invite à lire, Richard explique les méfaits du terme "Open Source" et de cette pratique manipulatrice et nocive pour le mouvement du logiciel libre. Car en amalgamant "logiciel libre" et "logiciel open-source" des sociétés et développeurs ont sciemment ouvert la porte à des dérives. Le terme "Open Source" vise à exprimer que l'on autorise plus de personnes à accéder au code source et ainsi aider à l'améliorer pour rendre son développement plus rapide et plus efficace, mais occulte ce que le terme "Logiciel Libre" signifie ; à savoir qu'en plus un logiciel libre respecte la liberté des utilisateurs, une question éthique et de responsabilités qui va clairement à l'encontre de la façon dont certaines compagnies conçoivent leur business plan et traitent leurs clients.

Bien sûr nous avons toujours le choix, suivre les bonimenteurs affirmant que "Windows 10 est un excellent système d'exploitation" ou découvrir et utiliser un autre système informatique sous GNU/Linux et concevoir la vie d'une autre manière. Ce n'est ni par snobisme, ni par fatuité que l'on utilise un système GNU/Linux, mais pour sa praticité et son efficacité. C'est un système sûr avec lequel on peut tout faire.

Autres sources :

Trois moteurs de recherche alternatifs :


Dégâts des DRM

Vous détestez les DRM ? Le 6 mai dîtes-le au monde entier !

Date de publication :

Cette dernière année nous avons vu se répandre les menottes numériques dans plusieurs types de produits informatiques et même dans le navigateur Mozilla Firefox. Pourtant de plus en plus de personnes se réveillent et se rendent compte de l'effet oppressif des DRM au quotidien et le mouvement pour reprendre le contrôle s'amplifie.

Le mercredi 6 mai 2015, la communauté internationale du logiciel libre se réunira pour la neuvième Journée internationale contre les DRM montrant au monde et aux médias que nous insistons sur un avenir sans DRM. Nous prévoyons que ce sera une des plus grandes journées d'action contre les DRM jamais organisée.

 Les DRM c'est quoi exactement ?

 En savoir plus sur la 9ème Journée internationale contre les DRM


logo

Le site les Hirondelles du Net est à présent « Mobile friendly »

Date de publication :

Les plus fidèles d'entre-vous ont pu le constater le site a fait peau neuve et avec ce changement de look, vient aussi une évolution majeure, le site est désormais compatible avec tous les écrans disponibles sur le marché, smartphones, tablettes, ordinateurs portable, micro-ordinateurs, TV et bien sûr tout écran d'ordinateurs de bureau, en trois mots le : "Responsive Web Design".

Mais je n'en suis pas resté là et désormais le site est également compatible avec les outils d'assistance à la lecture, tels les synthèses vocales et les afficheurs braille pour les personnes non voyantes.

Sans entrer dans les détails techniques plus avant, j'espère que cette nouvelle mouture vous plaira et si vous rencontrez quelques difficultés à parcourir le site, n'hésitez pas à me remonter l'information et me préciser la ou les pages concernées et le motif de ces perturbations.

Je vous souhaite d'agréables lectures !

Partagez...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ou copiez son URL !

         

Logo des hirondelles du net