home home2 home3 newspaper pencil quill image camera headphones music play film connection book books cart coin-dollar coin-euro coin-pound coin-yen credit-card lifebuoy phone phone-hang-up envelop pushpin location location2 printer display laptop mobile mobile2 tablet tv download upload user users user-plus user-minus user-check user-tie quotes-left quotes-right spinner search zoom-in zoom-out lock unlocked wrench cog cogs pie-chart stats-dots stats-bars trophy gift hammer2 bin switch eye star-empty star-full heart plus minus checkmark play3 share2 google-plus2 google-plus3 facebook2 instagram twitter rss2 youtube youtube2 wordpress joomla tux appleinc windows skype paypal

un coeur

Les Restos du cœur

Sur le site www.planetevegetal.com, cliquez sur le logo des restos du cœur,
ainsi les restos du cœur recevront 2 kg de légumes...

Cela ne vous coûtera rien, si ce n'est 10 secondes de votre temps.
Un peu de chaleur et de solidarité n'a jamais fait de mal !

Et bien sûr faites suivre l'info...

"Planète Végétal" (grossiste en légumes Bio) s'engage à donner jusqu'à 40 tonnes de légumes.


foundation Linux Logo

Nvidia rejoint la fondation Linux

Avec Fluendo, Lineo Solutions et Mocana, le 8 Mars c'était au tour de Nvidia de rejoindre la Fondation Linux pour la promotion du système d'exploitation libre.

Le fabricant de cartes graphiques et de puces pour smartphone et tablettes va ainsi contribuer financièrement au développement du noyau système qui propulse la plupart des serveurs de sites internet et le système pour mobile Androïd, mais également collaborer avec les équipes de développeurs et les autres organisations déjà membres de la fondation Linux (Fujitsu, IBM, Intel, NEC, Oracle, Qualcomm, AMD, Google, Suse, Redhat...).

Cela semble de bonne augure pour que les codes des drivers distribués par Nvidia pour les versions de Linux (sur PC) deviennent open-source. Affaire à suivre...


Sauvons le Lavoir Moderne Parisien !

Stopper la hausse des loyers à Paris qui détruit le tissus social, la culture et l'éducation populaire, passe parfois par des actions citoyennes telles que des pétitions.

C'est ce que je vous invite aujourd'hui à faire en signant la pétition lancée par Hervé, le directeur historique du dernier théâtre de la Goutte d'Or : le Lavoir Moderne Parisien, lieu de vie et de diversité, partenaire de festivités autour des licences libres, véritable renfort des liens entre les acteurs du logiciel libre et de l'Art Libre, telle que Arts Festival.

Une ordonnance de 1945 empêche tout changement d'affectation de salle de spectacles sans l'autorisation du ministère de la Culture. Une mobilisation massive des citoyens pourrait alors convaincre Me Filippetti, ministre de la Culture, de faire stopper la procédure d'expulsion du Lavoir Moderne Parisien par la Mairie de Paris.

Merci de prendre un instant pour signer et faire circuler cette pétition disponible en ligne sur le site d'Avaaz.

Si elle atteint les 20 000 signatures, Hervé remettra la pétition à la ministre de la culture.


Emblème de Linux

Linus Torvalds remporte le prix Millénium Technologie de l'académie de technologie de Finlande.

L'un des plus importants prix sur le rang mondial dans le domaine de la technologie a été décerné pour la première fois à deux finalistes, Linus Torvalds, créateur du noyau Linux et Shinya Yamanaka, créateur des cellules souches pluripotentes induites (technique qui permet de fabriquer des cellules souches "à la carte" pour la médecine régénératrice).

Linus Torvalds lors de son interview à tenu à remercier toute la communauté du logiciel libre et à rappeler l'importance de la relation de confiance entre les développeurs, soulignant également que beaucoup de gens utilisaient quotidiennement Linux sans le savoir, aussi bien en utilisant Google ou Facebook, fonctionnant sous Linux, comme la majeure partie des serveurs internet, ou leurs smartphones (sous Androïd) et de nombreuses autres technologies utilisées dans la vie de tous les jours.

Il a aussi mis en exergue le manque de partenariat avec les constructeurs, raison pour laquelle selon lui, le système d'exploitation Linux soit aussi peu utilisé sur les ordinateurs de bureau du grand public.

Pour lui rendre hommage, voici une petite vidéo assez sympa où est présenté son travail et le noyau Linux.


ryf

Un certificat pour garantir qu'un matériel "Respecte Votre Liberté"

C'est officiel, une imprimante 3D vient d'obtenir le premier certificat décerné par la Free Software Federation (la Fédération du logiciel libre), le certificat :
« Respect Your Freedom » !

C'est en Octobre 2010 que La FSF a commencé à travailler sur un programme de certification de matériel par la publication d'une première série de critères, puis a invité les membres de la communauté à affiner ces critères de certification.

« Parce que tant de gens ont placé leur confiance dans la FSF, un produit affichant le certificat "Respect Your Freedom" sera immédiatement reconnu comme un produit auquel l'utilisateur pourra faire confiance en matière de logiciel libre ».

Pour être certifié, un produit matériel doit répondre à plusieurs normes qui assurent que ce matériel :
  • exécute un logiciel libre 
  • permet aux utilisateurs de modifier le logiciel 
  • est compatible avec les formats de données libres 
  • est utilisable avec des outils libres.

Car le désir de posséder un ordinateur ou un appareil et d'en avoir le plein contrôle, de savoir que vous n'êtes pas espionné ou tracké, d'exécuter n'importe quel logiciel que vous souhaitez sans en demander la permission et de partager avec vos amis sans vous soucier de menottes numériques est le désir de millions de personnes qui se soucient de l'avenir de la technologie et de notre société. Malheureusement, les fabricants de matériel ont jusqu'à maintenant compté sur la coopération étroite avec les entreprises de logiciels propriétaires qui exigeaient le contrôle de leurs utilisateurs. En tant que citoyens et clients, nous devons promouvoir nos désirs d'une nouvelle sorte de matériel, un matériel que n'importe qui peut soutenir parce qu'il respecte la liberté de l'utilisateur.

Cette imprimante 3D est la « LulzBot 3D » de la société « Aleph Objects ».
Quant aux futurs produits certifiés « Respect Your Freedom », ils afficheront ce label sur leurs emballages et dans leurs documentations. La FSF fera également la promotion de ces produits certifiés sur son site Web à l'adresse http://www.fsf.org/ryf.

Ci-dessous la déclaration (forte agréable) du fondateur de "Aleph Objects", Jeff Moe :
« Aleph Objects Inc est fier d'avoir produit le premier matériel qui a obtenu le certificat "Respect Your Freedom" de la Free Software Federation et nous sommes fiers de vendre une imprimante 3D qui offre la liberté à chaque utilisateur. Objets Aleph Inc a été fondée avec l'idée que les gens devraient être libres d'utiliser, d'apprendre et d'améliorer les machines qu'ils utilisent ainsi que de pouvoir partager les améliorations et les innovations des communautés collaboratives. L'esprit et la philosophie du mouvement du logiciel libre est incarnée dans notre imprimante 3D LulzBot. Toutes nos imprimantes sont livrées avec des conceptions matérielles, logicielles et de la documentation sous licences libres ;  le code source, les documents de conception ainsi que les spécifications - vous avez tout le nécessaire pour contrôler, bricoler, réparer, et améliorer chaque aspect de l'imprimante. »

Les vendeurs de matériel qui souhaitent présenter une demande d'accréditation peuvent consulter la page : http://www.fsf.org/resources/hw/endorsement/criteria.


Media-Goblin

Une campagne de financement participatif lancée pour supporter MediaGoblin

Le Web est truffé de services pour partager, publier et commenter photos, vidéos et audio, mais la plupart d'entre eux nécessitent d'exécuter des logiciels non libres ou/et de partager nos données avec des tiers selon leurs modalités.

Il semble que ces problèmes ne font qu'empirer, avec de plus en plus de nos médias et d'informations personnelles stockées sur les disques durs de gigantesques sociétés qui auparavant se servaient de la technologies Flash non libre, désormais remplacée par celle de JavaScript elle aussi non-libre.

Déterminé à trouver une meilleure voie, Chris Webber membre de la Free Software Federation (FSF) a lancé le projet « GNU MediaGoblin ». Il dirige une équipe communautaire développant un système de web-social de nouvelle génération où les utilisateurs pourront partager leurs expériences à travers des photos, des vidéos et de l'audio, sans avoir à recourir à des logiciels propriétaires ou à la centralisation de leurs données personnelles dans les mains de telle ou telle compagnie.

À l'heure actuelle « MediaGoblin » est partiellement développé, mais l'équipe a besoin de soutien financier pour que ses développeurs puissent quitter leurs emplois quotidiens pendant un an et déployer les services de « MediaGoblin » jusqu'à un niveau professionnel.

La FSF estime que ce projet est important pour l'avenir de l'Internet et des logiciels libres et travaille en partenariat avec cette équipe pour lancer une campagne de financement participatif avec des prix créatifs pour les donateurs.

Vous pouvez aidez le projet « GNU MediaGoblin » en relayant cette information et surtout faire un don ici :
http://mediagoblin.org/pages/campaign.html

Plus d'informations en anglais ici : GNU MediaGoblin offers what you've been missing in an Internet media-sharing system et là : FSF rallies support for GNU MediaGoblin to make media publishing free as in freedom


Victoire !

4 Juillet 2012 : une date mémorable pour la démocratie et internet !

Le Parlement européen a rejeté à 478 voix contre 39 (et 165 abstentions) le traité "ACTA", un accord secrètement négocié depuis 2006 par une quarantaine de pays, motivés par certaines industries, cherchant à se supplanter au pouvoir des parlements (notamment de Bruxelles) et visant entre autre, à interdire le contournement des menottes numériques (DRM) mais surtout à constituer un comité despotique qui n'aurait plus à passer par le vote des citoyens et de leurs représentants pour éditer le droit international en matière de "propriété intellectuelle" à leur guise.

Les signataires Acta voulaient imposer des sanctions pénales et des mesures restrictives pour surveiller et censurer les communications sur internet, la libre expression en ligne et constituait un véritable danger pour tous les acteurs du logiciel libre comme pour le partage des technologies, de la culture, des médicaments génériques, des semences.

Saluons le travail de l'association WikiLeaks qui la première a révélé l'existence de cet accord se négociant en secret et aussi la mobilisation des citoyens, organisations, réseaux, à laquelle l'organisation la quadrature du net a fortement contribuée.

Merci à toutes les personnes qui ont participé à cette victoire en signant les pétitions et en appelant les eurodéputés !

Pour en savoir plus sur le danger que représentait ce traité, vous pouvez visionner cette petite vidéo.

Logo des hirondelles du net